GICAM

Les Organisations Patronales d’Afrique Francophone, Lusophone et Hispanophone, se sont réunies à Douala du 26 au 28 septembre 2012 pour initier un processus de refondation, avec le soutien du Bureau des Activités pour les Employeurs (ACT/EMP), du Bureau International du Travail (BIT), de l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), et du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF).

Face aux changements qui accélèrent le destin du continent, ces organisations veulent saisir les nouvelles opportunités d’affaires et contribuer davantage au développement.

Ces changements ont été unanimement reconnus par les participants du symposium de Douala : croissance démographique, crise alimentaire, mondialisation technologique et financière, renforcement des démocraties.

Le Président du GICAM, M. André FOTSO a déclaré : « Ou nous nous adaptons, ou nous mourrons ». En lançant le « Processus de Douala » pour une refondation de l’organisation patronale africaine, il a insisté sur « la nécessité d’enclencher cette mutation sur deux fronts : sur le front national et sur le front continental », en densifiant les réseaux patronaux. En effet, a-t-il conclu, « ce processus ne peut porter ses fruits que s’il s’inscrit dans la durée ».

Le monde a maintenant conscience que ces opportunités convergent pour le décollage de l’Afrique. Notre continent est courtisé comme jamais. Et il peut tirer parti bien davantage de ses atouts. Cette certitude permet aux organisations patronales de porter un nouveau projet et de lancer leur refondation.

Un cadre de référence a été élaboré en ce sens à Douala. Il permettra aux Organisations Patronales d’impulser leurs adaptations pour devenir de véritables rassembleurs à la tête d’un secteur privé efficace, selon un référentiel qui inclut les enjeux de gouvernance interne, la détermination de nouvelles missions et de priorités, et le développement de stratégies partenariales.

Une réunion similaire se tiendra en Novembre 2012 pour l’espace anglophone africain, et un rendez-vous est pris en septembre 2013 pour benchmarker et valider les cadres de référence de chaque organisation nationale.

Nous exprimons notre profonde gratitude au pays hôte, le Cameroun, et à son Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Mr Grégoire OWONA, pour leur chaleureuse hospitalité et leur contribution à nos travaux,

Et nous félicitons le Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) et son Président pour son accueil et l’excellente organisation de nos travaux.

Fait à Douala, le 28 Septembre 2012

Les Organisations Patronales d’Afrique Francophone, Lusophone et Hispanophone

 Site Officiel du GIcam ici

voir Tableau des effectifs des syndicats patronaux.