Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale

Le temps de l’introspection

La conférence des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel tenue les 29 et 30 décembre 2014 à Yaoundé, sous la présidence du chef de département ministériel, a permis aux participants de dresser un bilan froid de l’année écoulée et de jeter les bases d’une nouvelle méthode de travail qui permettra d’atteindre les objectifs fixés.

Alain MEVENGUE

Le traitement des dossiers, les audits internes sur la régularité et la conformité des dépenses, la lutte contre la corruption dans le domaine des médailles d’honneur du travail et les agréments à l’exercice de la médecine du travail, la ratification des conventions, l’extension de la sécurité sociale au plus grand nombre, l’élection des délégués du personnel, les performances de la CNPS, le climat social, le rôle de l’inspecteur du travail dans un nouveau contexte socio-économique, etc. tout a été mis sur la table. D’une manière générale, il se dégage un sentiment de satisfaction au regard des performances réalisées dans tous ces domaines. Mais il n’est pas question de se gargariser face à des résultats perfectibles. Le ministre l’a relevé dans son discours d’ouverture des travaux : il est surtout question de rendre les responsables de son département ministériel plus disponibles à offrir des services efficients et efficaces dans le temps aux usagers en 2015. Les inspecteurs du travail ont été au centre de nombreuses préoccupations formulées par les participants qui se posaient des questions sur l’efficacité de leur fonction dans le contexte socio-économique actuel. Il a été recommandé au cours des travaux qu’ils contribuent davantage au développement d’une économie durable du Cameroun. Les grands axes de la feuille de route et du plan d’urgence interne 2015 du ministère du Travail et de la Sécurité Sociale ont été élaborés dans un esprit de réalisme et de pragmatisme. Le maçon sera jugé au pied du mur.    

Vous êtes ici : Accueil