LE CAMEROUN DANS LA MOUVANCE D’UNE SECURITE SOCIALE POUR TOUS

Les objectifs de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) qui s’est tenue du 19 au 20 Février 2015 à Libreville au Gabon sont clairs, élargir l’assiette sociale.

 

CIPRES1 2015

Le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale a conduit la délégation camerounaise à la 20ième session ordinaire du Conseil des Ministres de Tutelle de la Prévoyance Sociale des pays membres de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) qui s’est tenue du 19 au 20 Février 2015 à Libreville au Gabon et dont l’ouverture s’est faite par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, le professeur Daniel ONA ONDO. Sous la présidence de Monsieur Jean Pierre OYIBA, désigné à l’unanimité président du Conseil des Ministres de Tutelle de la CIPRES au titre de l’exercice 2015, conformément à l’article 7 du traité instituant la conférence interafricaine de la Prévoyance Sociale, les 14 pays membres ont planché sur les vingt  et un points inscrits à l’ordre du jour. Sur le plan stratégique 2015-2017, le Conseil  a autorisé la mise en œuvre de son budget prévisionnel, arrêté en recettes et en dépenses, à la somme de trois milliards huit cent vingt sept millions six cent vingt neuf mille cinq cents (3 827 629 500) Francs CFA. Il a par ailleurs adopté le plan d’action et le budget de l’exercice 2015, arrêté en recettes et en dépenses à la somme d’un milliard cent treize millions sept cent trente cinq mille (1 113 735 000) Francs CFA. 

CIPRES 2015S’agissant du rapport annuel 2013, le Conseil a demandé au Secrétaire Permanent d’approfondir l’analyse en présentant  les évolutions enregistrées au sein des Organismes  de Prévoyance Sociale (OPS), les insuffisances des missions annuelles  d’inspection, de présenter le taux de pauvreté au niveau des indicateurs sociaux des Etats  et enfin de commenter les données statistiques et financières figurant dans la monographie des Organismes. En ce qui concerne la non production des données statistiques, financières et comptables par certains OPS, le Conseil a instruis au Secrétaire Permanent de faire des propositions  sur les supports de la collecte des données, de mettre l’accent sur les capacités des acteurs et d’intégrer la question dans le projet de mutualisation de leur système d’information. Le Conseil a par ailleurs demandé aux OPS de renforcer leur organisation en vue de disposer, en leur sein, d’une structure chargée de la collecte, la centralisation et la transmission des données statistiques au Secrétariat Permanent au plus tard le 30 juin conformément aux dispositions N°65/CM/ CIPRES du 08 juin 2001. Enfin de compte,  le Conseil a autorisé l’adhésion de la CIPRES au Comité de Stabilité financière de l’Afrique Centrale (CSF-AC), de prendre un règlement autorisant la mise en œuvre du nouvel organigramme et les textes d’application du traité révisé ; et de procéder en outre au changement de la dénomination du Secrétariat Permanent en Secrétariat Exécutif et à la nomination au poste de Secrétaire Exécutif du Secrétaire Permanent en poste, conformément à l’article 68 alinéa 1 du traité révisé. La Guinée Equatoriale a été plébiscitée pour abriter la 21ième session ordinaire du Conseil des Ministres de 2016.

Ordre du Jour CIPRES 2015

Téléchargerpdf button

Communiqué final du Conseil des Ministres de la CIPRES 2015

Téléchargerpdf button

Note d’information CIPRES 2015

Téléchargerpdf button

Vous êtes ici : Accueil